October 21, 2014

L’aromathérapie de la mycose vaginale

 

Une mycose est une infection fongique (causée par un champignon) qui peut être localisée partout, au niveau des pieds, des doigts, de l’aine, de la bouche, sur les tétons des mères allaitantes, sur le cuir chevelu, sur les fesses des bébés, partout où un environnement humide et chaud favorise le développement de la mycose et lorsqu’un système immunitaire déprimé empêche l’organisme de le combattre efficacement.

 

Une  mycose vaginale fait partie des désagréments de la vie féminine les plus débilitants, surtout lorsqu’elle est récurrente suite à un traitement aux antibiotiques ou à des rapports sexuels.

Ces problèmes sont causées par principalement 3 sources de mycose :

  • une bactérie provoquant la gonorrhée (MST bien connue), le trichomonas (parasite sexuellement transmissible),
  • et un champignon scientifiquement appelé le Candida albicans, qu’il est parfaitement normal de trouver dans un organisme sain et constituant une origine parfaitement bénigne d’infection fongique.

Car, le vagin est un des endroits qui, par son taux d’humidité et sa température, rassemble les conditions idéales de reproduction du Candida, la source de mycose la plus fréquente chez les femmes.

Vous trouverez les informations relatives aux infections par mycose à candida dans le chapitre qui y est consacré, ici.

Que vous décidiez de vous soigner tout l’organisme contre une mycose ou pas, vous devez aussi vous soulager localement.

  • Savoir reconnaitre une mycose

On reconnaît une zone infectée au fait qu’elle est urticante, enflammée, rouge et souvent associée à une émission de pertes blanches ou jaunâtres.

Si vous souffrez de ce genre de symptômes, procédez par élimination :

Si c’est la première fois que ça vous arrive et que vous êtes sexuellement active, allez consulter votre gynécologue pour vous assurer qu’il s’agit bien d’un candida et non d’une MST. En cas de MST, vous n’aurez pas le choix, ce sera la pénicilline, traitement classique du Chlamydia, ou un traitement au metronidazole pour le trichomonase. Au moins, après vous serez débarrassée, pour peu que vous vous protégiez pour ne pas en attraper d’autres.

Par contre, la mycose à base de Candida est une infection bénigne qui ne peut pas être traitée par médicaments, sauf localement et temporairement.

Il existe des ovules vaginales qui vous soulagent des démangeaisons et de l’inflammation, mais qui ne débarrassent pas votre organisme du champignon.

Qu’est ce qui fait que des milliers de femmes souffrent régulièrement de mycoses vaginales?

Le vagin est protégé par une bactérie protectrice qui est facilement éradiquée par les antibiotiques (qu’on vous aura donné pour traiter une cystite par exemple) ou un médicament immunodéprimant. La mycose peut alors envahir les muqueuses et provoquer l’inflammation de la paroi vaginale et de la vulve.

  • Une chimiothérapie,
  • un traitement à la cortisone (Prednisone),
  • le diabète, la grossesse,
  • la prise de la pilule contraceptive,
  • l’utilisation de certains savons intimes décapants,
  •  l’obésité
  • et la transpiration excessive font partie des facteurs typiquement précurseurs d’une infection fongique.couverture super femmes

Si vous êtes concernée par plusieurs problèmes typiquement féminins, sachez qu’ils sont souvent interconnectés et que vous les trouverez rassemblés dans le livre que j’ai consacré aux femmes : “Comment passer pour une super femme le temps de le devenir vraiment”.

Mais dans tous les cas, le dénominateur commun est une faiblesse immunitaire qui facilite le développement de la mycose.

Alors, si vous êtes atteinte de ce type d’infection il y a deux choses à faire :

  1. soulager vos symptômes,
  2. travailler sur la qualité de votre immunité et sur la prolifération du la mycose.

Or, qui dit mycose, dit candidose, donc candida.

Si vous ignorez de quoi il s’agit, visionnez vite le cours en vidéo que j’ai réalisé ici

candidose chronique from cecile Ellert on Vimeo.

 

 

Aromathérapie de la mycose vaginale par Candida



Pour les démangeaisons vaginales internes :

Dans 5 ml de gel d’aloe vera, mélangez

  • 3 gouttes d’HE d’arbre à thé,
  • 1 goutte d’HE de palmarosa,
  • 2 gouttes d’HE de thym à linalol.

Enduisez un tampon (genre tampax) avec ce gel et insérez le dans votre vagin. Gardez toute la nuit, et renouvelez plusieurs jours de suite, jusqu’à soulagement.

Si votre mycose est étendue à l’extérieure du vagin, vous pouvez utiliser les mêmes huiles essentielles mélangées à une crème à l’oxyde de zinc et les appliquer là où vous avez besoin d’être soulagée.

Chaque cas de mycose est différent : il se peut que votre mycose soit trop avancée et que vous ayez besoin d’un traitement par ovule,(ce qui ne vous empêche pas de vous traiter avec l’arbre à thé pour remonter votre immunité et combattre vraiment le champignon), mais si vous prenez en main votre infection assez tôt, les huiles essentielles peuvent vous éviter d’utiliser des médicaments, à condition, et j’insiste, que vous ayez la cohérence de combattre votre mycose sur tous les fronts en suivant les règles du régime expliqué ici.

Cette approche peut paraître fastidieuse, mais elle a l’avantage considérable de vous offrir une véritable solution à long terme et de vous débarrasser de vos mycoses…ce qu’un médicament ne vous donnera jamais.

Important, pour résumer :bookequilibreanticandida

au moindre symptôme (de cystite ou de mycose), appliquez vous plusieurs gouttes d’HE d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia) directement au niveau de la vessie, juste sous le nombril, plusieurs fois par jour.

- cessez de consommer toute forme de sucre et d’hydrate de carbone, et si possible, suivez le régime anti-candida

- pour calmer les démangeaisons provoquées par la mycose: utilisez en alternance les préparations citées plus haut à base d’arbre à thé, en interne et externe.

- et surtout, suivez les conseils que je donne pour travailler sur votre immunité ici.

 

Enfin, si vous souhaitez vous sentir plus à l’aise dans l’utilisation des huiles essentielles, visionnez le cours en vidéo que j’ai réalisé sur l’utilisation des huiles essentielles en aromathérapie holistique, ici.

Huiles mode d’emploi from cecile Ellert on Vimeo.

Et vous, avez vous déjà souffert d’une mycose vaginale? Vous avez certainement une expérience à partager qui pourra aider les autres lectrices à aller mieux…Alors laissez votre commentaire ci dessous! Merci!

  

Comments

  1. Jackeline commenté:

    Bonjour Cécile,
    J’aimerais juste vous donner des nouvelles et vous dire que je trouve incroyable les effets positifs des huiles essencielles. Le début du traitement a été très difficile pour moi, car j’ai eu tous les symptômes qui se sont intensifiés (mal à la tête, des nausées, sensibilité, démangeaisons,…).
    Après plus 2 de mois de régime je recommence à réinsérer des nouveaux aliments et tout ça grâce aux huiles essentielles. Je sens vraiment qu’elles m’aident énormément.
    Un grand merci à vous et bon courage à tous,
    Jackeline

  2. admin commenté:

    Bravo Jackeline! Je suis bien contente de vous savoir mieux! Continuez et donnez moi des nouvelles….
    Bien amicalement,
    Cécile

  3. Ana commenté:

    Bonjour Cécile,

    Est-il possible d’utiliser ce traitement que vous proposez avec les huiles essentielles pour les femmes enceintes ou pour les femmes qui essayent de tomber enceintes ? Faut-il adapter le traitement dans ce cas là? Par exemple utiliser HE d’arbre à thé juste localement ? Je me méfie car j’ai vu que l’utilisation des HE en général et dans ce cas là l’arbre à thé n’est pas recommandé pour les femmes enceintes)

    Je vous remercie bcp pour votre réponse.

    • admin commenté:

      Ana, je me demande d’où vous vient que l’arbre à thé est interdit durant la grossesse! Je dois vous dire que mes les huile essentielles que je “déconseille” durant la grossesse ne pourraient causer des problèmes (déclencher le travail) qu’à condition d’en consommer, et de grandes quantité!
      Si vous voulez être sure de ce que vous faite pour traiter vote candidose (qui entre nous est bien plus dangereuse pour votre santé et celle du bébé que n’importe quelle huile essentielle, inclue l’arbre à thé), reportez vous à mes pages sur la grossesse:
      http://www.clubequilibrenaturel.com/aromatherapie-holistique-grossesse/

  4. Léonie commenté:

    Bonjour,
    merci pour cet article intéressant.
    Je suggère aussi au traitement, suite à info trouvée dans le livre de Danièle Festy, l’huile essentielle de Laurier Noble, qui a également des propriétés intéressantes pour les mycoses.
    Je vais essayer d’appliquer les conseils du régime “anti-candida”…car après 5 j ma mycose ne part pas et cela me démange beaucoup, c’est vraiment désagréable!
    Merci pour cet article. Je te tiendrai au courant.

  5. Nathalie commenté:

    Bonjour Cécile,
    J’ai commencé votre régime il y a une semaine en raison de mycose récidivante (ce n’est pas la première fois, loin de là, c’est une longue histoire), quand j’ai découvert sur votre site la possibilité de se tester soi-même à la maison. Mon test de la salive était très chargé, ça m’a décidée. Mon problème est que mes symptômes se sont aggravés depuis le cinquième jour, et les ovules d’arbres à thé qui les autres fois étaient efficaces ne sont pas venus à bout de ma mycose qui dure maintenant depuis 15 jours! J’essaie actuellement une autre préparation d’ovules avec HE lavande et thym, origan, romarin, sauge, menthe et vais demander des granules de calendula à mon pharmacien. Je suis angoissée à l’idée que les champignons sont peut-être devenus résistants et que ce régime ne me sert à rien (sauf à me creuser les joues), car je ne mange vraiment aucun sucre. J’entame ce matin la deuxième semaine.
    Merci pour votre avis et vos conseils.

  6. admin commenté:

    Chère Nathalie,
    J’ai été à votre place, il y a très longtemps, alors que je ne connaissais rien aux infections fongiques…
    Alors voilà ce que vous devez savoir pour vous débarrasser de votre mycose : si elle est chronique, et c’est votre cas, le régime tout seul ne suffit pas. Vous devez “mettre le paquet” en utilisant le régime, soit, mais aussi les suppléments, ingrédients et traitements aromatiquest antifongiques que j’ai associés dans l’Equilibre anti-candida. J’ai mis tout ce programme au point pour ceux et celles qui souffrent de candidose chronique.
    C’est dans ce livre que j’explique ce qu’il va vous arriver jour après jour, et que je vous rassure quand vos symptomes s’intensifient, signe de détox qui fonctionne! Du coup je vous donne les formules des remèdes qui vous aideront localement, à associer avec le traitement de fond incountournable.
    Les ovules toutes seules ne servent pas à grand chose dans votre cas…il est important de tout faire d’un coup. Il est vraiment trop long de tout vous dire ici, ca prend tout un livre…le mieux est que vous vous le procuriez, l’Essentiel anti-candida est en page d’accueil.
    Enfin, rassurez vous, le champignon ne résistera pas à des huiles essentielles ou à un régime, il ne mute qu’au contact des produits chimiques.
    Au fait, vos granules de calendula contiennent du sucre…
    Vous devez utiliser la crème à l’oxyde de zinc qu’on met sur les fesses des bébés en externe, et le gel d’aloe sur un tampon imbibé d’arbre à thé en interne.
    Tenez bon…Et revenez vers moi si besoin,
    Cécile

    • Nathalie commenté:

      Merci!
      Je vais suivre vos conseils. Et ne pas acheter ces granules…

    • Nathalie commenté:

      Bonjour Cécile,
      J’essaie de me procurer les compléments alimentaires que vous conseillez, mais il est vraiment difficile de trouver de la vitamine C sans édulcorant ou sucre, ou autres adjuvants, idem pour le sélénium. Auriez-vous une marque à conseiller, que l’on pourrait commander sur internet? J’ai fait le tour des pharmacies, en vain. Merci beaucoup d’avance.
      (je n’ai trouvé que de la vitamine E en gélules sans additifs)

      • admin commenté:

        chère Nathalie,
        Il faut éviter la vitamine C à boire, et privilégier les versions en gélules. Ici aux Etats Unis il y en a des tas…Je suppose qu’il faut se fournir en ligne pour les trouver en France.
        Personnellement j’utilise Ester C de American Health, ce sont des gélules non acides, avec soutien immunitaire sur 24 heure, 500 mg avec flavonoides. Ce sont les seules gélules de cette dose qui ne me font pas mal à l’estomac. sans gluten, sans sucre, sans blé, sans soja, sans conservateurs, sans lactose etc…

      • Kalou commenté:

        l’extrait de pépin de pamplemousse c’est sans sucre ,pure vitamine C et ça vaut toutes
        les gélules !! En bio c’est encore mieux.

  7. Al commenté:

    Bonjour,
    Je vous contacte afin d’avoir certaines réponses.
    J’ai débuté ma contraception début octobre 2012 avec la pilule Lovavulo Gé. Une semaine après a démarré mon calvaire. Je souffre depuis de nombreuses mycoses à répétition (7 depuis octobre) et ai été soignée avec ovules et crèmes (Monazol et Gynhydralin).
    Mon médecin traitant n’a pas voulu me changer la pilule jugeant que le problème ne venait pas de là, mais du pH trop acide de la semence de mon compagnon. J’ai donc suivi le traitement donné à la lettre, et ai décidé de me protéger à chaque rapport avec un préservatif pour pallier au changement de pH. Ca n’a rien donné, et j’ai continué à déclencher de nouvelles mycoses. Depuis presque deux mois, j’ai décidé d’arrêter la pilule, espérant voir un changement notable. Effectivement, je n’ai pas déclenché de nouvelle mycose, sauf que depuis quelques jours, je recommence à avoir des pertes blanches et épaisses qui me semblent anormales, mais sans aucune sensation de brûlure ni de démangeaison.
    Est-ce qu’une mycose peut se déclencher sans le symptôme de démangeaison?
    J’ai changé certaines habitudes, buvant régulièrement de l’eau riche en bicarbonate (type Vichy), réduisant ma consommation de sucre et de produit laitier (ce qui est vraiment dur pour moi…), n’utilisant que du savon type Saforelle pour la toilette intime ainsi que des tampons enrichis en probiotiques lors que j’ai mes règles, mais aussi en prenant du zinc en cure de 15 mg/ jour etc…
    Comment puis-je me débarrasser définitivement de ce problème?
    L’huile essentielle de lavande vraie a-t-elle un effet notoire sur les candida?
    Est-il possible de remplacer le gel d’aloe vera par une huile végétale (type argan, amande ou olive)?
    Les huiles essentielles ne détruisent-elles pas les “bonnes” bactéries chargées de notre défense immunitaire en même temps que les champignons?
    Je désespère….
    Cordialement,
    Al

    • admin commenté:

      Chère Al,
      Merci pour ce témoignage qui j’espère, aidera d’autres lectrices.
      Vos pertes blanches ont tout l’air d’être votre candidose qui s’évacue. Les pertes font partie des symptômes normaux de nettoyage lorsque l’organisme parvient à se défendre contre l’infection. Le fait que vous buviez de l’eau riche en bicarbonate est un traitement en soi (le bicarbonate de soude est antifongique), le fait de réduire (voir éliminer) le sucre et les produits laitiers est aussi un secret en soi pour se débarrasser de ce type de problème.
      Le saforelle et les probiotiques sont de très bons outils, mais vous devriez faire confiance aux huiles essentielles qui, non seulement ne détruisent pas les bonnes bactéries (ce ne sont pas des anti-biotiques pharmaceutiques) mais aident votre organisme à mieux se défendre contre l’infection tout en stimulant la régénération de votre flore.
      Si vous souhaitez que je vous aide, vous avez plusieurs options :
      Mon livre “l’Equilibre anti-candida” qui vous prend par la main jour après jour pour assainir votre organisme une bonne fois pour toute, et les consultations sur skype qui nous permettent de mettre en place un plan d’action personnalisé sur le long terme.
      Bon courage,
      Cécile

  8. Certaines pilules peuvent aussi provoquer cela, comment l’expliquez-vous ?

    • admin commenté:

      C’est tout simple Sylvie : prendre la pilule est souvent la meilleure façon de stimuler la croissance exagérée du candida, donc, l’établissement d’une candidose chronique. Qui dit candidose, dit manifestations physiques à divers endroits, dont le vagin…et la mycose vaginale apparait.

  9. Célia commenté:

    Bonjour à toutes,

    Je tiens à faire partager mon expérience concernant ces petites ennuis que sont les candidas albicans.
    Tout d’abord pour la pilule : je trouve tout à fait incroyable que des médecins qui ont fait de longeus études n’admettent pas que la pilule, qui est bourrés d’hormones artificielles et non-naturelles, refusent l’idée qu’elle peut provoquer des mycoses. C’était mon cas après mon accouchement, ma gynéco m’avait ordonné une pilule que je n’avais jamais prise auparavant et là l’horreur : 3 mois de crise avec des sursis uniquement au moment des règles, comme par hasard, quand j’arrêtais la pilule durant quelques jours!
    Je lui ai demandé de me la changer mais impossible, elle ne voulait pas. Je l’ai donc faite changer par ma généraliste, j’ai eu un sursis de 3 mois :-) . Maintenant ça recommence à cause de la mer cet été, je n’ai pas fait assez attention et là je galère un peu à me soigner.

    Alors 2ème expérience : l’arbre à thé : c’est magique! Je suis une adepte des huiles essentielles depuis quelques années, cette huile est super. J’apaise mes crises directement avec un peu d’arbre à thé mélangée à de l’huile végétale sur les zones qui démangent. Après une sensation de froid, les démangeaisons s’apaisent pour la journée.

    Autre chose : dès que vous sentez un coup de fatigue, que vous êtes malade où que le médecin veut vous donner des corticoïdes pour quelconque maladie, prévoyez des ovules , des crèmes et des boosters d’immunités “au cas où”.

    J’espère avoir été utile de par mon expérience, je m’en vais donc continuer de me soigner et prendre les conseils de Sylvie pour booster mon immunité :-)

    Bien à vous

    • Célia commenté:

      Les conseils de Cécile, pardon, pas de Sylvie ;-)

      • Chère Célia,
        Merci pour ce commentaire vécu!
        Je viens de tester un nouveau moyen de remplacer les ovules anti-fongiques du pharmacien : les faire soi même! il suffit de faire un mélange pour application locale d’huile de coco additionnée de votre choix d’huiles essentielles antifongiques (arbre à thé, cannelle, menthe, cèdre de l’atlas, palmarosa..) et de la faire prendre au congélateur dans un petit sac congélation. A partir de là, c’est très facile de se façonner des ovules maison et de les utiliser à volonté.

  10. loreleitz commenté:

    Bonjour !
    je me débats avec une mycose depuis un mois. L’apparition de ce symptôme est en fait une bénédiction puisque cela m’a permis de découvrir la cause de mes petits ennuis chronique (rhino à répétitions, épisode d’eczema, chutes de tension et gros coup de pompe inexpliqués et depuis un an intolérance au lactose) Il se trouve que depuis un an j’ai supprimé le lactose de mon alimentation, presque complètement le gluten et les sucres à index glycémique élevés, et que je me suis fait poser un stérilet au cuivre il y a quatre mois. Et le fait est que je suis beaucoup plus en forme depuis que j’ai mis en place tout ceci, sans rien savoir du candida…
    Et depuis une semaine et demie j’ai radicalisé la chose en suivant le régime (donc en supprimant le sucre, puisque c’était la dernière étape !) et en prenant des compléments alimentaires et anti-fongiques (aloe vera et noix de coco sous toutes ses formes, huile de pépin de pamplemousse et ail dès que possible).
    La mycose est comme sous contrôle, je traite avec des tampons imbibés de gel d’aloe et de tea tree depuis une semaine et demie maintenant. Mais ça me parait très long ! j’ai encore de légère démangeaisons, je sens que la mycose est encore là, même si cela n’est pas gênant au quotidien (excepté la vie sexuelle, où là, franchement, c’est pénible !!) Question donc : est-ce normal que ce soit si long ? merci d’avance de votre répons et de vos précieux conseils sur le site et dans le livre.

    • Chère Lorelei,
      C’est long parce que vous avez procédé par étape. En même temps, c’est un choix qui n’est pas pire qu’un autre et pour certains, c’est même conseillé. Mais bon, c’est long. De plus, il y a souvent des rééquilibrages à faire au niveau énergétique (je n’ai pas pu en parler dans l’Equilibre anti-candida parce que ça prend tout un bouquin, l’Essentiel de l’Equilibre).
      Vous savez, on met des années à s’intoxiquer et fabriquer nos symptomes. Ca ne peut pas disparaitre en deux coups de cuiller à pot!
      Je n’ai pas vu que vous parliez d’Huiles essentielles : elles sont là pour remplacer les antifongiques classiques qui permettent d’assainir l’organisme. Je vous rappelle que tant que vous “tuez” du candida, vous récupérez les déchets…et vous le sentez au niveau inflammatoire. Les huiles essentielles que je prescris dans l’Equilibre anti-candida sont là pour agir à tous les niveaux de votre organisme, mais aussi en tant qu’antifongiques puissants. Ne les négligez pas…
      Bien amicalement,
      Cécile

  11. Lauren commenté:

    Bonjour, j’ai bientôt 17 ans et j’ai des mycoses vaginales à répétition depuis presque 1 an, presque après chaque rapport, j’ai fait des test et à priori je n’ai rien mais j’ai quand même les mycoses.
    La gynéco m’a prescrit une cure monazol creme + ovule a renouveler 1 semaine par mois pendant 3 mois et des probiotiques trophigil 1 semaine pendant 4 mois, après le premier moi de traitement je suis partie en vacances avec mon copain, je n’ai eu aucune mycose de la semaine mais là, je viens de rentrer et c’est revenu encore plus fort, c’est atroce. Pensez vous que votre traitement aux huiles essentielles pourrait me sauver, arreter la répétition ? ca me pourrit la vie…

    • Lauren, j’ai bien connu ça! Les gynécos font ce qu’ils peuvent avec ce qu’on leur appris…moi aussi j’ai été abonnée aux ovules.
      Mon traitement peut vous aider, mais le problème de ce genre de mycose c’est qu’il se peut que votre ami soit aussi un véhicule. Idéalement, il faudrait qu’il se traite localement avec les remèdes aromatiques dont je parle dans le livre. Vous savez, le régime demande beaucoup de préparation : si vous avez ces mycoses, c’est aussi parce que vous y êtes prédisposée…le régime, ça signifie plus d’alcool, plus de sucre, plus de café, plus de bonbons ou de biscuits etc…pendant au moins 15 jours! Mais en même temps, les mycoses, ça n’a rien de drole…
      et à mon avis, chez vous la mycose n’est que le sommet de l’iceberg (vous devez avoir bien d’autres symptomes qui vous embêtent).
      Dans tous les cas, le régime ne peut que vous faire du bien. Sachant combien il a changé ma vie, je ne peux que vous le conseiller…surtout, commencez par bien tout lire. Vous pouvez utiliser les remèdes locaux tout de suite pour vous soulager, mais préparez vous bien au régime et surtout, prenez bien le protocole anti-fongique sinon ça ne servira à rien.
      Bien amicalement,
      Cécile

  12. ValérieJ commenté:

    Bonjour Cécile,
    Cela fait maintenant un mois que je suis le régime et je tenais à vous remercier pour la qualité de votre coaching sur Skype, malgré la distance c’était parfait !
    J’aurais une question : je n’avais pas de mycose quand j’ai commencé le régime (mais j’en avais à chaque fois que j’étais en couple), mais des pertes assez abondantes en permanence. Au bout de 8-10 jours de régime, plus de pertes ! Or je viens de voir aujourd’hui que j’ai toujours comme des petites peaux blanches dans le vagin, que me conseillez-vous : nettoyage (eau et bicarbonate ?), ovule maison huile de coco avec arbre à thé et/ou ovules pour réensemencer la flore vaginale ??? Merci d’avance pour votre réponse.

    • admin commenté:

      Chère Valérie,
      Oui, vous avez un très bon réflexe : ces trois solutions sont bonnes…vu votre très bon test de la salive, vous ne devriez pas avoir besoin des ovules de réensemencement. Choisissez!

  13. maryliseL commenté:

    bonjour ,
    Je viens de découvrir votre site et je le trouve très intéressant et très enrichissant.
    Je vous explique mon problème, j’ai 26 ans et depuis le mois d’août 2013 je souffre de mycose à répétition ! il ne se passe même pas une journée depuis août sans que cette mycose soit présente… je suis atteinte depuis le début par la candida glabrata .
    Après de nombreuses consultations chez mon gynéco et médecin traitant je n’ai été traité que par monazole, béagyne et médigyne mais ma flore s’est retrouvée complétement détruite…
    je ne sais plus quoi faire.. je suis perdue … j’ai eu rendez-vous il y’a 15 jours chez mon gynéco et celui-ci ma annoncer qu’il ne pouvait plus rien faire pour moi ! que je n’allais par mourir à cause d’une mycose et que à partir de maintenant je devrais apprendre à vivre avec ….. je ne peu pas accepter ce résonnement de ça part ! je suis sûre qu’il existe des moyens et pratiques pour m’en débarrassée!
    J’ai l’impression d’être détruite , je ne peu plus avoir de relation sexuelle avec mon conjoint, sauf très rarement avec préservatif bien sûre ! Ma vie de couple est touchée et mon morale aussi …
    J’ai lu que la pilule pouvait donner des mycoses, je viens juste de l’arrêter pour faire le test , car 1 mois avant mon début de mycose je venais de changer de pilule. Est-ce que celle-ci peu rentrer en cause ?
    Est-ce que la candida glabrata est t’elle plus difficile à soigner que le candida albican ?
    Nous avions le projet de faire un bébé dans le milieu d’année, je crois bien que cela devienne impossible…. car comment faire un bébé lorsqu’on n’est atteint de mycose et que les moindre rapport sexuelle ne peuvent se faire qu’avec préservatifs…
    je vous remercie par avance
    cordialement

    • admin commenté:

      Chère Marylise,
      Ne perdez pas de temps : la beauté de mon programme anti-fongique est qu’il ne s’attaque pas qu’au candida albicans et que les huiles essentielles agissent à de très nombreux niveaux.
      La pilule a un impact sur la prédisposition à la candidose, et il est clair qu’il vaut mieux vous en passer pour le moment, le temps de régler votre problème. Vous ne devez pas rester avec ça dans l’organisme.
      Attendez d’en être nettoyée avant de faire votre bébé.
      Faites votre possible pour suivre les recommandations de mon livre l’Equilibre anti-candida, ou, si vous ne vous sentez pas sure de vous et voulez être sure des résultats, réservez une consultation avec moi que l’on puisse discuter de votre cas et vous mettre correctement sur les rails.
      Bien amicalement,
      Cécile

  14. marine commenté:

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre site, je le parcours depuis plusieurs heures. Ca me donne de l’espoir et en même temps ça m’inquiète, je me demande si je ne devrais pas me mettre également à suivre vos recommandations.

    Pour faire le plus bref possible, j’ai 24 ans et je souffre de mycoses récidivantes depuis 4ans qui sont devenues quotidiennes, je n’arrive jamais à m’en débarrasser. C’est apparu suite à mes premiers essais contraceptifs, chose que je n’ai plus aujourd’hui. J’ai également développé une grande sensibilité vulvaire avec des douleurs récurrentes.

    J’ai également une constipation fonctionnelle depuis mon adolescence qui m’oblige à prendre un traitement de fond, une grande facilité à tomber malade et quelques problèmes psychologiques et de sommeil. Je ne peux pas être persuadé que tout ait un lien étant donné que chacun de mes soucis ont une explication possible mais non avéré….

    Mais ce qui m’amène aujourd’hui, c’est surtout mes problèmes de mycoses vaginales qui me gâchent vraiment la vie. Ça m’empêche souvent d’avoir des rapports, devenant eux mêmes sources d’anxiété, je ne prend plus de bain, ne met plus de string, ne vais plus à la piscine et j’en passe….

    J’utilise des soins les plus naturels possible, je mange équilibré, je mange très peu de sucres, je fais du sport…

    Bref, le problème c’est que je suis étudiante et donc me budget est très restreint. Pensez-vous que ce problème de mycose peut être éradiquer? En combien de temps? Par quoi commencer?

    Merci d’avance de vos réponses

    • admin commenté:

      Chère Marine,
      Votre constipation à elle seule est très vraisemblablement la cause de la plupart de vos problèmes. Elle est bien sur liée à votre candidose…alors commencez par le commencement : traitez votre candidose, ce qui améliorera votre constipation, vous détoxifiera et redonnera à vos cellules de quoi mieux fonctionner, et surtout, rétablira votre niveau d’inflammation. Ne cherchez pas pas à avoir une approche symptomatique…tout est lié.
      Même avec un budget serré, vous pouvez choisir d’éliminer le sucre et de consommer plus d’aliments crus. C’est un début…Pour les huiles essentielles, la lavande aspic et le géranium sont des huiles bon marché qui vous aideront tout de suite et vous dureront toute l’année. Si vous pouvez, trouvez vous un acupuncteur qui puisse travailler sur votre foie et votre rate…et surtout, sur vos difficultés à lâcher prise. Bon courage,
      Cécile

Laissez un commentaire