July 28, 2014

Comment soigner vos problèmes de peau

 

 

La peau est le plus grand organe du corps, celui qui est en contact directe avec l’extérieur, l’environnement et les millions de substances étrangères qu’il transporte.

Comme les reins et les intestins, la peau nous sert à éliminer des toxines et autres fluides indésirables, c’est pourquoi, elle est sujette au développement de divers boutons, irruptions ou changement de couleur, taches, sécheresse, à moins qu’elle ne soit l’hôte de bien d’autres problèmes.

En effet, elle est la première à montrer les signes d’allergies, les réactions aux piqûres d’insectes, aux plantes irritantes, au soleil, au vent, au froid, aux parfum, au stress etc…autant de réactions qui nous permet de faire une belle liste d’irruptions en tous genres, les plus communes.

Les voici pour que vous sachiez les reconnaître.

faviconLes infections de la peau les plus communespied d'athlèle

La meilleure façon d’approcher le traitement d’une irruption est d’en éliminer la cause.

Toute irruption qui dure plus longtemps qu’une semaine, semble résister à toute approche alternative sans signe d’amélioration, doit être montrée à un dermatologiste.

- le pied d’athlète :

se situe entre les doigts de pieds, sous forme d’inflammation, de cloques, de craquements, de pelures accompagnées de sensation de brûlure et/ou de démangeaisons.

Nous en avons beaucoup dans les pays tropicaux à cause de l’extrême humidité et de la chaleur. C’est souvent un signe d’infection au Candida albicans.

En aromathérapie nous avons un traitement qui fonctionne bien :

  • Ne plus porter de chaussures fermées pendant la durée du traitement,

et jeter toutes les chaussettes qui ont été portées pendant l’infection.

  • Saturer les chaussures d’huile essentielle d’Arbre à thé et les laver avec un produit anti-fongique.
  • Saturer les doigts de pieds d’huile essentielle d’arbre à thé et les laisser sécher à l’air, le tout plusieurs fois par jour.

Le champignon à l’origine de cette infection est extrêmement tenace, en particulier sur les organismes au système immunitaire déprimé, fatigué. Il lui faut les grands moyens : suivez les conseils que je donne dans le chapitre Candida.

Je vous donne un cours sur le sujet (si souvent à l’origine de problèmes de peau) dans cette vidéo.

candidose chronique from cecile Ellert on Vimeo.

 

  • La varicelle :

Petites taches rouges qui finissent pas faire des croûtes souvent précédées d’une poussée de fièvre moyenne.

L’irruption commence en général au niveau du torse, devant-derrière, puis s’étend au visage et aux extrémités.

L’irruption est extrêmement démangeante mais bénigne, surtout chez les enfants.

Les pages des enfants vous en diront plus ainsi que le manuel d’aromathérapie l‘Essentiel de l’Equilibre.

Des plaques plates roses ou rouges, avec démangeaisons ou inflammation.

  • Les infections fongiques (Candida) :

Plaques rouges démangeantes qui peuvent apparaître partout sur le corps mais principalement là ou il y a contact de peau à peau.

Chez les bébés, c’est l’érythème fessier.

Manifestions du même virus que celui de la varicelle, sous la forme de cloques douloureuses qui sortent de façon périodique, en cas d’affaiblissement général, de froid intense ou d’exposition au soleil, autour de la bouche ou/et sur l’appareil génital.

Apprenez en plus dans le dossier qui y est consacré.

  • L’urticaire :

Irruption qui apparaît sous forme de plaques de minuscules points rouges ressemblant à la chaire de poule. Ces plaques peuvent apparaître un peu partout sur le corps, apparaissent et disparaissent à des heures précises, sans véritable raison (en dehors d’une overdose de chocolat) et peuvent être très démangeantes.

  • La maladie de lyme :

Lésion circulaire rouge qui s’étend progressivement. Peut être suivie d’une irruption composée de petits boutons rouges sur le torse, et peut ou non être accompagnée de symptômes grippaux allant de fièvre, frissons à la nausée.

  • La rougeole :

Une irruption de petites cloques rouges qui commence généralement par le front et les oreilles puis s’étale au reste du corps.

Des symptômes viraux l’accompagnent, allant de fièvre, toux, éternuements, au nez qui coule jusqu’à la conjonctivite.

On peut aussi noter de petits points blancs au centre de la bouche.

 

  • La mononucléose : Une irruption de boutons rouges qui accompagnent des maux de tête, douleurs musculaires, fièvre, gorge enflammée et fatigue persistante ( virus d’Epstein-Barr).

On peut avoir tous les autres symptômes sauf l’irruption et avoir quand même une mononucléose.

 

  • La teigne :

On la reconnaît à de petits points rouges démangeants de quelques millimètres de diamètre, avec des bords légèrement écailleux et surélevés.

Ces taches tendent à éclaircir au centre au fur et à mesure de leur extension sur la peau.

  •  Le zona :zona ophtamique

On le reconnaît à ces grappes de petites cloques très douloureuses qui font d’abord penser à une piqure d’insecte.

Ces plaques sont d’autant plus douloureuses au toucher qu’elles sont localisées sur le trajet d’un nerf sensitif.

On les trouve souvent sur la peau de l’abdomen, sous les côtes, mais peuvent se manifester n’importe où sur le corps, en particulier, les yeux.

Les cloques peuvent être précédées de symptôme grippaux, frissons, fièvre, douleurs.

Voici un mélange fortement anti-viral et cicatrisant à appliquer sur la zone infectée toutes les heures pendant 8 heures puis toutes les 4 heures en moyenne jusqu’à disparition de la lésion.

3 goutte d’huile essentielle de lavandula latifolia
2 goutte d’huile essentielle de cymbopogon martinii
2 goutte d’huile essentielle d ‘arbre à thé
1 goutte d’huile essentielle d’eucalyptus globulus
1 goutte d’HE de Niaouli
1 goutte d’HE de rosmarinus officinalis
3 gouttes d’HE de pellargonium asperum
dans 3 cuil à soupe d’huile de callophyle inophyle.

 

Bien qu’il puisse se présenter sous la forme de diverses dermatites, on le reconnais cependant à ses plaques écailleuses qui font peler une peau épaisse à la couleur variable et qui démange la plupart du temps.

Elles peuvent apparaître n’importe où sur le corps et sont le signe de problèmes émotionnels ou nerveux.

Les enfants ont tendance à les gratter jusqu’au sang.

Vous en saurez plus en lisant le dossier entier qui y est consacré.

Il ressemble à l’eczéma, mais a tendance à plus rougir, à se déclarer plutôt sur les bras et jambes, le cuir chevelu, les oreilles et le dos.

Le psoriasis ne démange pas nécessairement et peut disparaître aussi facilement qu’il est apparu, par périodes, à partir de 15 ans et selon l’hérédité.

Tout vous est expliqué dans le dossier qui y est consacré.

L’acné n’est pas simplement un problème d’adolescence, ce problème de peau peut affecter n’importe qui de 10 à 40 ans et il n’est pas rare que des femmes qui n’en ont jamais eu avant, en souffre dans leur vingtaine.L’acné se manifeste sous forme de comédons, de points blancs, de points noirs, de pustules et même de kyste enflammés et purulents.Ils apparaissent aussi bien sur le visage que sur la poitrine et le dos…Je ne vais pas entrer dans les détails en ce qui concerne les explications sur la provenance de l’acné, la plupart du temps c’est héréditaire, alors si vos parents en étaient couverts, il y a des chances pour que vous y passiez aussi, à moins de suivre les conseils que je vais vous donner :

1. Ne prenez pas de médicaments anti-acné, externes ou internes.

2. Ne vous décapez pas la peau à coup d’antibactériens.

3. Ne vous jetez pas sur les antibiotics et les retinoides.

4. Lancez vous dans le grand nettoyage de printemps de votre organisme! (Vous en trouverez un ici)

 

Pour vous aider à comprendre, voici une petite histoire :

Il y a quelques jours, j’ai retrouvé une jeune femme, Marty, que j’avais connue il y a des années à San Francisco alors qu’elle venait de s’engager pour faire la guerre en Irak. Elle était alors couverte d’une acné envahissante particulièrement impressionnante. Elle revenait de ce qu’on appelle Boot Camp, l’entrainement.

Lorsque je l’ai revue l’autre jour, j’ai failli ne pas la reconnaître tant elle était transformée : plus d’acné! Du coup, elle m’a raconté son histoire.

Après des années et des années de visites et de traitements chimiques chez le dermato, elle s’est finalement décidée à aller voir un médecin chinois. Il ne parlait pas anglais (elle est américaine) mais il n’a pas eu besoin d’explications : un coup d’œil à sa langue, trois doigts sur son pouls, et quelques minutes plus tard, il lui a donné assez d’herbes pour plusieurs mois de traitement interne et de détox du foie.

A l’issue du traitement, elle retrouvait une peau normale ainsi qu’un meilleur métabolisme, des kilos en moins, une nouvelle vitalité.

Elle me fait l’honneur de se faire traduire mes pages sur le Foie et le Tao de l’art de guérir afin de continuer sur sa lancée et d’appliquer les principes de nettoyage interne pour le restant des ses jours.

De votre foie dépend votre équilibre hormonal et glandulaire, votre digestion, votre peau.

Je rajouterai aussi, votre système digestif.

Or, dès que vous prenez des médicaments, vous faites du mal à votre foie, à vos intestins, à vos tissus, à votre immunité, donc vous entrez dans un cercle vicieux d’encrassement interne et de manifestations physiques (l’acné) de cet encrassement.

Je suis sure que vous comprenez, comme Marty a fini par comprendre en allant montrer son visage à un médecin chinois.

Sans aller jusque là, vous pouvez vous rendre compte de l’effet d’un changement d’alimentation sur la peau en essayant ces jus plusieurs fois par jour :

- le jus anti boutons :

Passer à la centrifugeuse

  • 4 carottes,
  • 1 concombre,
  • 1 citron épluché,
  • 1 pomme de terre pelée crue,
  • un artichaut cru entier coupé en deux,
  • une pomme.

Buvez un bon demi litre de ce jus le matin puis trois fois dans le reste de la journée. Si le gout est trop fort, allongez le d’eau.Faites cette cure 3 semaines après avoir visité les pages du Tao de l’art de manger pour corriger vos habitudes alimentaires.

En aromathérapie, n’hésitez pas à utiliser le très puissant arbre à thé à la place de produits cosmétiques à la fraîcheur douteuse, vous pouvez l’appliquer directement sur vos boutons sans dilution.lavande

En application journalière, voici un traitement qui marche et qui ne vous encrassera pas les cellules. A appliquer matin et soir pendant 10 jours :

Dans un flacon de 30ml, versez 10 ml d’huile de jojoba et 10 ml de gel d’Aloe vera.

Ajoutez y :

- 5 gouttes de thym vulgaire à géraniol (thymus vulgaris),

- 3 gouttes de Palmarosa (cymbopogon martinii)

- 2 gouttes de Romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis)

Appliquez ce gel après vous être nettoyé la peau avec le moins d’eau et de savon possible, utilisez un lait non comédogénique non gras à base de lavande, de camomille ou d’arbre à thé. 

favicon-pngLes irruptionsirruption

Une irruption de la peau ne devrait pas être traitée à la légère car elle est souvent le signe d’un problème sous-jacent, d’un déséquilibre manifeste dans l’organisme et qui peut en amener d’autres.

Certaines irruptions sont des feux clignotants dont on ne doit pas laisser le message d’avertissement sans considération et pour amorcer un retour vers l’équilibre il est important de tenter de redresser la barre en se rééquilibrant de façon efficace.

 

Ce qu’il faut faire :

1. Prendre un anti-oxidant puissant pour accélérer la guérison tel que le  pollen d’abeille,

2. de l’argent colloidal, très efficace pour combattre les irruptions,

3. du jus de noni Tahitien sauvage, sous forme de Jus Tahitian Noni : il est anti-inflammatoire et cicatrisant quand il est pris en interne (voir les conseils d’utilisation), mais peut aussi être appliqué sur l’irruption pour stopper les démangeaisons ou les douleurs, éviter qu’un enfant se gratte, et donc, accélérer la guérison.

4. En aromathérapie, un mélange à appliquer le plus souvent possible :

- une cuil. à soupe de gel d’Aloé,

  • plus 3 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa,
  • 2 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé, 10 gouttes d’huile de graine de noni ou d’huile de Callophyle (chez votre fournisseur d’huiles essentielles)

On peut aussi utiliser l’huile de graine de noni pure sur la peau, elle ne pique pas.

Une façon ludique et agréable de se soigner vous attend dans un petit livret contenant des recettes aromatiques pour soigner la peau…à adapter à vos problèmes : couverture essentiel beautéEssentiel Beauté. A essayer.

 

Enfin, toutes les irruptions sont le signe que l’équilibre interne a été perturbé!

Alors si vous ne trouvez pas de réponses dans cette page, n’attendez pas, ne vous contentez pas de vous colmater les symptômes, traitez les grâce aux outils que vous trouverez dans L’Essentiel de l’Equilibre.

 

 

  

Laissez un commentaire

*